Home GUERRE EN UKRAINE La Russie a nommé la condition pour la signature d’un nouvel « accord sur les céréales »

La Russie a nommé la condition pour la signature d’un nouvel « accord sur les céréales »

0
La Russie a nommé la condition pour la signature d’un nouvel « accord sur les céréales »
La Russie a nommé la condition pour la signature d'un nouvel

La Russie est prête à prolonger la validité de l’Initiative céréalière de la mer Noire, mais seulement pour deux mois. Cela a été annoncé par le vice-ministre des Affaires étrangères du pays occupant Serhii Vershinin lors d’un briefing à Genève, rapporte rossMI.

« La partie russe, soulignant la nature globale des accords d’Istanbul proposés par le secrétaire général de l’ONU António Guterres, est prête une fois de plus à prolonger l’initiative de la mer Noire après la fin du second mandat le 18 mars, mais seulement pour 60 jours », a déclaré le représentant de la Fédération de Russie.

Vershinin a ajouté que la position future du pays agresseur sera déterminée en fonction des actions visant à « normaliser les exportations agricoles, y compris les paiements bancaires, la logistique des transports, les assurances et l’approvisionnement en ammoniac via le pipeline Tolyatti-Odessa ».

Auparavant, les agriculteurs européens se plaignaient du grain ukrainien bon marché.

Rappelons, selon les données de l’ONU, que depuis le début de l’accord céréalier (22 juillet 2022), un total de 21 043 307 tonnes de produits agricoles ont été exportées depuis les ports ukrainiens. Il est à noter que le maïs représente 47%, le blé – 29%, l’huile et la farine de tournesol – 5% chacun et le reste du fret – 14%.