Home GUERRE EN UKRAINE Moscou tente de présenter la situation en Ukraine comme étant sous contrôle – Renseignement britannique

Moscou tente de présenter la situation en Ukraine comme étant sous contrôle – Renseignement britannique

0
Moscou tente de présenter la situation en Ukraine comme étant sous contrôle – Renseignement britannique
Moscou tente de présenter la situation en Ukraine comme étant sous contrôle - Renseignement britannique

Le 5 avril, Poutine a tenu la première réunion plénière du Conseil de sécurité de la Fédération de Russie depuis octobre 2022. À propos de ça informe renseignement britannique.

Le discours principal a été prononcé par le ministre de l’Intérieur de la Fédération de Russie, Volodymyr Kolokoltsev. Il a rendu compte de la situation dans les territoires temporairement occupés de l’Ukraine. Le rapport, selon les services de renseignement, portait sur l’application de la loi et l’ordre public, ainsi que sur la restauration des territoires illégalement occupés. Des sources du renseignement notent que le choix de Kolokoltsev comme orateur principal indique les tentatives du Kremlin de faire passer la situation en Ukraine comme étant sous contrôle.

Moscou tente de présenter la situation en Ukraine comme étant sous contrôle - British intelligence photo 1

« En réalité, une grande partie du territoire reste une zone d’hostilités actives, sujette aux attaques de la guérilla et avec un accès extrêmement limité aux services de base pour de nombreux citoyens », indique le rapport.

Soit dit en passant, le 410e jour d’agression armée à grande échelle de la Fédération de Russie contre l’Ukraine se poursuit. Au cours de la dernière journée, plus de 50 attaques ennemies dans quatre directions ont été repoussées. Au cours des dernières 24 heures, l’ennemi a lancé quatre frappes de missiles et 40 frappes aériennes, lancé 58 attaques à partir de systèmes de salve de roquettes sur les positions de nos troupes et l’infrastructure civile des zones peuplées. La probabilité de lancement de missiles et de frappes aériennes continuera d’être élevée sur tout le territoire ukrainien.