Home GUERRE EN UKRAINE Près de Melitopol, les occupants ont pris en otage des patients hospitalisés

Près de Melitopol, les occupants ont pris en otage des patients hospitalisés

0
Près de Melitopol, les occupants ont pris en otage des patients hospitalisés
Près de Melitopol, les occupants ont pris en otage des patients hospitalisés

Les occupants russes tentent de se déguiser en civils, s’installant dans des appartements et des maisons du secteur résidentiel de Melitopol et de sa banlieue.

Comme le rapporte RIA-Melitopol, à Molochansk, à 45 km de Melitopol, les occupants ont emménagé dans un hôpital de trois étages. Ils ont placé leurs blessés au sous-sol. Ils vivent dans des salles au premier et au troisième étage. Et au deuxième étage, des seniors isolés vivent en permanence. Ceci est fait afin d’accuser les forces armées de tuer des civils en cas de sape de la base rashiste.

Les militaires russes eux-mêmes paniquent et disent que la contre-offensive des forces armées commencera d’un jour à l’autre. Beaucoup sont prêts à déposer les armes, mais ils sont intimidés par des escouades de blocage, qui seraient postées autour de Molochansk, et tous ceux qui fuient seront fusillés.

Et des collaborateurs-gestionnaires ils ont pris un récépissé indiquant qu’ils n’ont pas le droit de quitter Melitopol sans coordonner leur départ avec les autorités supérieures. Cependant, les traîtres des autorités d’occupation cherchent une excuse pour quitter la ville pour emmener leurs familles.

A Vesely, les occupants collectent massivement du matériel militaire et brouillent les communications russes depuis quelques jours. Comme vous le savez, avant cela, les occupants de toute la partie occupée de la région de Zaporizhzhia ont éliminé les communications ukrainiennes et les fournisseurs Internet ukrainiens.

Dans le même temps, le soi-disant gouverneur de la région de Zaporizhzhia Yevhen Balytskyi, assis à Moscou, tente de calmer ceux qui paniquent et promet de construire et de mettre en service 106 nouvelles stations de base mobiles d’ici la fin de l’année, de bien sûr, aux dépens du budget fédéral.

Comme indiqué, à Melitopol, les occupants continuent d’exercer une influence psychologique sur la population locale en distribuant des tracts concernant leur évacuation vers la Russie. Ils effraient les gens avec la prochaine offensive des Forces armées ukrainiennes.