jeudi, février 29, 2024
spot_img
Actualités UkraineHIGH-TECHAffaire AMKU et groupes de médias : le tribunal a rendu une...

Affaire AMKU et groupes de médias : le tribunal a rendu une décision

La Cour suprême d’Ukraine a satisfait au pourvoi en cassation de la société “Merezha Lanet” dans l’affaire contre le Comité antimonopole d’Ukraine et a été obligée d’examiner la déclaration de la société concernant l’abus de sa position de monopole par les groupes de médias. Ceci est rapporté par Detektor Media.

“Lanet” a fait appel au Comité antimonopole avec une déclaration, accusant les groupes de médias “1+1 media”, “Media Group Ukraine”, StarLightMedia, Inter Media Group du fait qu’ils :

  • introduit conjointement des ventes de forfaits d’émissions populaires et impopulaires ;
  • coordonner leurs actions entre eux, tout en résiliant unilatéralement les contrats avec certains prestataires ;
  • abuser du monopole collectif en exigeant des fournisseurs le coût du forfait tarifaire pour les abonnés.

Cependant, l’AMCU a refusé d’examiner la demande, puis le prestataire a fait appel devant le tribunal de commerce. En janvier 2022, le tribunal s’est prononcé en faveur de “Lanet” et a obligé la commission antimonopole à mener une enquête. Cependant, le défendeur AMKU a fait appel de cette décision par la suite. Et la cour d’appel de commerce du Nord en octobre 2022 a annulé la décision de première instance. Le fournisseur a également fait appel de cette décision.

Le 19 janvier 2023, l’affaire était déjà examinée en cassation. La Cour Suprême a satisfait à la demande du “Réseau Lanet” et a confirmé la décision du Tribunal Economique. Autrement dit, le Comité antimonopole doit maintenant examiner la plainte du fournisseur concernant l’abus de la position de monopole par les groupes de médias. L’AMCU doit également payer à “Lanet” 908 UAH de frais de justice pour le dépôt d’un pourvoi en cassation.

Serhiy Deshunin, l’avocat du “Réseau Lanet”, est convaincu qu’après avoir reçu la décision de la Cour suprême, le comité devrait immédiatement renouveler le mécanisme d’examen des demandes. La loi fixe un délai de 30 jours pour l’examen de telles demandes : « C’est-à-dire qu’après réception de la demande, la Commission antimonopole dispose d’environ un mois pour ouvrir une procédure ou refuser de l’ouvrir.

Aujourd’hui, “Lanet Network” se prépare à intenter des poursuites distinctes contre chacun des quatre groupes de médias : “1+1 media”, “Media Group Ukraine“, StarLightMedia, Inter Media Group concernant l’indemnisation des dommages causés par la résiliation des contrats de diffusion du canaux des exploitations mentionnées.

“Nous avons fait un travail difficile d’évaluation des dommages, de préparation de la justification de la réclamation. Les événements de la guerre ont reporté nos intentions, mais maintenant nous sommes revenus sur cette affaire et nous voulons rétablir la justice », explique l’avocat. Selon lui, le montant de la réclamation est d’environ 30 millions d’UAH pour les quatre groupes de médias.

Auparavant, la société avait intenté une action en justice similaire, mais elle avait identifié quatre groupes de médias comme défendeurs à la fois, et le tribunal de commerce avait refusé de l’examiner pour des motifs formels. Après cela, le fournisseur a divisé cette réclamation en quatre pour chacun des groupes. Parmi eux se trouve Media Group Ukraine.

Rappelons qu’en mars 2021, StarLightMedia et “Media Group Ukraine” ont annoncé la résiliation de l’accord avec le fournisseur “Lanet Network”, sans préciser les raisons de la résiliation de la coopération. Selon les sources de “Detektor Media”, le mécontentement des groupes de médias a été causé par l’action de “Lanet” “Furious GIG”. Pour 33 hryvnias par mois, les nouveaux abonnés pouvaient utiliser les services Internet et avoir accès à plus de 150 chaînes de télévision en ligne dans le service “Lanet.TV” jusqu’à la fin du printemps.

Cependant, à l’automne 2020, les groupes de médias ont fixé le taux d’inflation pour 2021 pour les fournisseurs à 30 % et ont exigé une augmentation du coût du forfait le moins cher pour les abonnés à 99 hryvnias.

D’abord, à l’été 2021, “Lanet Network” a porté plainte contre quatre groupes de médias pour rupture anticipée de contrats. Cependant, bien que l’affaire ait été renvoyée devant le tribunal, les revendications étaient dépassées, selon l’avocat du fournisseur, et l’entreprise avait l’intention de les modifier.

Cependant, après cela, “Lanet Network” a déposé une plainte contre le Comité antimonopole d’Ukraine auprès du Tribunal économique de Kyiv.

Dans le commentaire de l’AMCU, “Detector Media” a noté que la déclaration du réseau “Lanet” ne répondait pas aux exigences établies par la loi, à savoir: aucune copie des documents n’a été fournie confirmant les circonstances énoncées dans la déclaration, ce qui a empêché son examen. Le réseau “Lanet” a interpellé l’AMCU par un communiqué, identique à l’original, “sur la présence de signes d’abus de position de monopole dans les actions des groupes de médias”. Cette demande est actuellement à l’étude par l’AMCU. Le 29 juillet 2021, le Comité antimonopole d’Ukraine a examiné l’appel du réseau “Lanet” concernant la “présence d’un complot de cartel potentiel” sur le marché des médias dans le cadre du conflit du fournisseur avec des groupes de médias, mais a refusé de faire un décision sur le fond.

spot_imgspot_img
spot_imgspot_img
ARTICLES CONNEXES

Plus populaire

- Annonce -spot_img