Home MONDE Échec de Macron : comment la réforme des retraites a divisé le monde politique français

Échec de Macron : comment la réforme des retraites a divisé le monde politique français

0
Échec de Macron : comment la réforme des retraites a divisé le monde politique français
Échec de Macron : comment la réforme des retraites a divisé le monde politique français

La Première ministre française Elizabeth Bourne a officiellement annoncé jeudi que le gouvernement utiliserait l’article 49.3 de la Constitution pour approuver la réforme des retraites sans l’accord du Parlement.

« J’assume la responsabilité des actions de mon gouvernement », a déclaré Bourne dans un discours à l’Assemblée nationale expliquant sa décision.

Elle a insisté sur la nécessité de cette réforme car, selon elle, « nous ne pouvons pas laisser planer le doute sur l’avenir de nos retraites ».

On se rappellera qu’un nombre record de Français sont sortis protester contre la réforme des retraites. Le Premier ministre a noté que le projet de loi est un « compromis », car son texte a été discuté et modifié à la suite de débats et de discussions tant au parlement qu’après des négociations avec les syndicats.

Une session à la chambre basse du parlement français, dans laquelle le gouvernement n’a pas la majorité, a été interrompue plus tôt alors que des députés des partis d’opposition ont organisé une démarche. Lorsque Bourne est apparue dans la salle, ils ont commencé à la huer, certains ont commencé à chanter « Marseillaise ».

Suite à l’annonce par Bourne que le gouvernement adopterait la réforme sans le consentement de l’Assemblée nationale, Marine Le Pen, chef du parti d’extrême droite Union nationale, a déclaré qu’elle demanderait un vote de défiance envers le gouvernement.

« C’est une reconnaissance de l’échec complet d’Emmanuel Macron. Cette réforme est la seule réforme qu’il a défendue durant sa campagne présidentielle. Nous déposerons une demande de motion de censure contre le gouvernement », a déclaré Le Pen.

Plus tôt, le Sénat français a approuvé le projet de loi sur la réforme des retraites lors d’un vote final jeudi par 193 voix contre 114.

Par leur vote, les sénateurs ont adopté le projet de loi approuvé la veille par la commission mixte des deux chambres parlementaires. Au cours des consultations, des désaccords sur un certain nombre de détails ont été résolus, tandis que la disposition principale concernant le passage à l’âge de la retraite de 64 ans ne faisait aucun doute.

Mercredi, Macron a tenu une autre réunion avec des responsables gouvernementaux, au cours de laquelle, selon les médias, il n’a pas exclu la dissolution de l’Assemblée nationale et de nouvelles élections législatives en cas d’échec du vote.