Home MONDE Juste pour clarifier: les Russes se sont vantés d’intéressantes convocations des commissions militaires (photo)

Juste pour clarifier: les Russes se sont vantés d’intéressantes convocations des commissions militaires (photo)

0
Juste pour clarifier: les Russes se sont vantés d’intéressantes convocations des commissions militaires (photo)
Juste pour clarifier: les Russes se sont vantés d'intéressantes convocations des commissions militaires (photo)

Les commissaires militaires de 35 régions de Russie ont commencé à envoyer des convocations aux résidents locaux. À propos de ça signalé Pavlo Chikov, chef du groupe international de défense des droits de l’homme « Agora ».

Sur sa chaîne Telegram, le défenseur des droits humains a fourni une liste complète des régions où les citations à comparaître sont envoyées. Parmi eux figurent les régions de Moscou, Pétersbourg, Leningrad, Moscou, Belgorod et Mourmansk, les régions de l’Altaï, de Perm, de Krasnoïarsk et de Krasnodar.

agenda photo.jpg (86 Ko)

Où Chikov a-t-il obtenu ces données, a-t-il expliqué. La publication « Nova gazeta Europa » a confirmé que des convocations sont distribuées à Moscou. L’un d’eux a été tenté d’être remis au correspondant de la publication avec la demande de « comparaître pour des éclaircissements sur les documents d’enregistrement militaire ».

Le défenseur des droits humains a expliqué que, selon la loi, les autorités peuvent convoquer le commissariat militaire « pour des éclaircissements » si le citoyen ne signale pas un changement dans ses données dans les deux semaines. De plus, ils peuvent être appelés pendant la période de formation militaire. En cas de réception d’une convocation, le défenseur des droits humains recommande de contacter la hotline « Agora ».

Plus tôt, les autorités des régions russes ont déclaré que les convocations avaient été envoyées pour « la mise à jour des données d’enregistrement militaire » ou des invitations à des réunions militaires. Le Kremlin l’a qualifiée de « pratique normale », notant qu’ils n’avaient eu « aucune discussion » sur une nouvelle vague de mobilisation en Russie.

« Les convocations aux réunions militaires, qui ne peuvent se tenir qu’après décret du président, suscitent le plus d’interrogations. Un tel décret n’a pas du moins été publié », note Chikov. Selon ses estimations, il n’est pas encore question d’une seconde vague de mobilisation.

La mobilisation en Russie a commencé fin septembre 2022 et, selon les autorités russes, s’est terminée fin octobre. Cependant, Vladimir Poutine n’a toujours pas signé le décret sur son achèvement. Les autorités ont expliqué à plusieurs reprises de différentes manières pourquoi le décret de mobilisation continue de s’appliquer.

En février, la « Note explicative » du projet Faridaily a signalé que les autorités russes avaient préparé une version test de la base de données, qui contiendrait des informations détaillées sur les conscrits. La base créée permettrait prétendument d’envoyer plus rapidement au front le nombre requis de citoyens, de fermer la frontière de l’État à ceux qui fuient la conscription ou de retrouver ceux qui échappent au service, ont noté les auteurs du projet. Selon une source dans l’un des commissariats de Moscou, la mobilisation a montré que seul un tiers des données des commissariats militaires sont à jour.

On se rappellera qu’en Russie les étudiants ont commencé à être mobilisés sur le front. Cela est dû aux pertes importantes parmi le personnel russe. En témoigne la conversation de l’occupant, qui a été interceptée par le principal service de renseignement du ministère de la Défense.