mercredi, février 21, 2024
spot_img
Actualités UkraineMONDELa Pologne est prête à accepter l'ancien président de Géorgie Saakashvili pour...

La Pologne est prête à accepter l’ancien président de Géorgie Saakashvili pour un traitement

La Pologne est prête à accepter l’ancien président géorgien Mikheil Saakashvili pour un traitement. C’est ce qu’a déclaré le Premier ministre Mateusz Moravetskyi lors d’une conférence de presse à l’issue de la réunion du Conseil européen, rapporte Onet.

“Nous voulons que Mikheil Saakashvili, l’ancien président de la Géorgie, soit soigné en Pologne”, a-t-il déclaré.

Selon le Premier ministre polonais, l’un des sujets du sommet de l’UE était le traitement brutal de Saakashvili dans une prison géorgienne. Il a noté qu’il en avait parlé avec de nombreux dirigeants lors du sommet de l’UE.

“La Pologne a initié, et j’ai discuté avec de nombreux premiers ministres à ce sujet, des propositions au gouvernement géorgien pour que Mikheil Saakashvili, l’ancien président de la Géorgie, puisse être soigné en Pologne. Nous avons peur que le pire puisse lui arriver en Géorgie”, a-t-il déclaré.

Moravetskii a souligné que le service de politique étrangère du Conseil prépare actuellement un appel, que les autorités géorgiennes “doivent prendre au sérieux” si elles veulent recevoir une réponse positive à leurs aspirations européennes.

Comme indiqué, le ministère des Affaires étrangères de l’Ukraine est déçu par la décision du tribunal municipal de Tbilissi de rejeter la requête de la défense du citoyen ukrainien Mykhailo Saakashvili concernant le report ou l’exemption de peine en raison de son état de santé grave.

On se rappellera que la société de télévision Formula a récemment diffusé des photos du troisième président de Géorgie, prises à la clinique Vivamed, où il suit un traitement. Sur eux, le politicien a l’air émacié et épuisé. L’avocat de Saakashvili a également déclaré qu’un poison mortel avait été trouvé dans les corps de l’ex-président géorgien. La mère de l’ex-président a déclaré que le corps de son fils présentait des niveaux élevés de métaux lourds : mercure, baryum et thallium.

Le 6 février, le tribunal municipal de Tbilissi n’a pas satisfait à la demande des avocats et n’a pas libéré l’ancien président de Géorgie Mikheil Saakashvili de sa peine ni l’a reportée. Saakashvili a qualifié la décision du tribunal de condamnation à mort.

spot_imgspot_img
spot_imgspot_img
ARTICLES CONNEXES

Plus populaire

- Annonce -spot_img