Home MONDE La Russie a trouvé une nouvelle source de financement de la guerre : les étrangers sont obligés de payer un supplément

La Russie a trouvé une nouvelle source de financement de la guerre : les étrangers sont obligés de payer un supplément

0
La Russie a trouvé une nouvelle source de financement de la guerre : les étrangers sont obligés de payer un supplément
La Russie a trouvé une nouvelle source de financement de la guerre : les étrangers sont obligés de payer un supplément

Selon l’extrait du procès-verbal de la réunion du sous-comité de la commission gouvernementale russe sur le contrôle des investissements étrangers, avec une décote (décote, lorsque la valeur est inférieure à la valeur nominale) de plus de 90 %, le montant de la la contribution au budget de l’État de la Fédération de Russie est d’au moins 10% de la valeur marchande de l’actif. Ceci est rapporté par les médias russes.

Le sous-comité de la commission gouvernementale russe sur le contrôle des investissements étrangers a le droit d’autoriser des accords avec des résidents « hostiles », ainsi que de s’entendre sur les termes de ces accords.

En décembre de l’année dernière, le sous-comité a nommé les conditions qu’il jugeait nécessaires d’appliquer lors de la délivrance de permis pour l’aliénation d’avoirs russes par des personnes associées à des États « hostiles ». Parmi les conditions était que la remise doit être d’au moins 50% de l’évaluation indépendante de la valeur de marché de l’actif, la disponibilité des versements de paiement pendant un ou deux ans. De plus, avec ces conditions ou à leur place (le document dit « et/ou »), une contribution volontaire au budget d’au moins 10% du montant de l’accord pourrait être prévue.

Actuellement, le sous-comité a ajusté les conditions : le régime et/ou est en cours d’annulation. Afin de se retirer des actifs russes, les étrangers « inamicaux » doivent payer une contribution au budget de la Fédération de Russie.

En règle générale, sa taille ne sera « pas inférieure à 10% de la moitié de la valeur de marché des actifs concernés spécifiés dans le rapport d’évaluation », c’est-à-dire jusqu’à 5%. L’apport sera deux fois plus important – au moins 10% de la valeur marchande des actifs – s’ils sont vendus avec une décote de plus de 90%.

Rappelons que l’Ukraine attend 3,1 milliards de dollars de la Banque mondiale, « Glavkom » a expliqué à quoi servira l’argent.