mercredi, février 21, 2024
spot_img
Actualités UkraineMONDEL'affaire MH17 : "Buk" a été donné aux militants par Poutine

L’affaire MH17 : “Buk” a été donné aux militants par Poutine

Il y a de bonnes raisons de croire que la décision de fournir le complexe de missiles anti-aériens Buk aux militants de la RPD a été prise par le dictateur russe Vladimir Poutine. C’est la conclusion à laquelle sont parvenus les rapports du Joint Investigative Group (JIT) “European Truth”.

Il est à noter que le groupe a publié les résultats de l’enquête sur les personnes responsables en Fédération de Russie de la destruction du vol MH17 par un missile Buk. Dans des appels téléphoniques enregistrés, des responsables russes ont déclaré que la décision de fournir un soutien militaire appartenait au président. La décision est même retardée d’une semaine “parce qu’il n’y a qu’un seul décideur…, celui qui est actuellement au sommet en France”. A cette époque, les 5 et 6 juin 2014, le président Poutine était en France pour célébrer le jour du débarquement allié pendant la Seconde Guerre mondiale.

“Il existe des informations concrètes selon lesquelles la demande des séparatistes a été transmise au président, et que cette demande a été accordée. On ne sait pas si le système Buk est mentionné dans la demande. Un peu plus tard, des systèmes de défense aérienne plus lourds apparaissent, dont le Buk, à partir duquel le MH17 a été abattu. Bien que nous parlions de preuves solides, la barre haute des preuves complètes et convaincantes n’a pas été atteinte. De plus, le président jouit de l’immunité en tant que chef de l’État”, indique le rapport.

Bien que de nombreuses nouvelles informations aient été révélées sur les différents individus impliqués, les preuves ne sont pas encore suffisamment concrètes pour conduire à de nouvelles poursuites.

On se rappellera que le 17 novembre, le tribunal de district de La Haye a annoncé le verdict dans l’affaire du vol MH17 de Malaysian Airlines, abattu dans le ciel du Donbass en 2014, qui faisait route d’Amsterdam vers Kuala Lumpur. . Le tribunal a annoncé la falsification des preuves fournies par la partie russe.

Le tribunal de La Haye a condamné à la réclusion à perpétuité (par contumace) l’ancien “ministre de la défense” de la “RPD” autoproclamée Igor Girkin (Strelkov), l’ancien “chef du renseignement” de la “RPD” Serhiy Dubinsky et le citoyen ukrainien Léonid Kharchenko.

Une indemnisation est accordée aux proches des victimes – les trois condamnés sont tenus de verser au total 16 millions d’euros aux proches des passagers du vol MH17.

Soit dit en passant, une catastrophe aérienne majeure s’est produite le 17 juillet 2014 dans l’est de la région de Donetsk. Le paquebot est tombé au sol dans la zone du village de Hrabovye, région de Donetsk, son épave a été dispersée. Les 298 personnes à bord de l’avion sont mortes, il n’y a eu aucun cas de mort ou de blessure de personnes au sol à la suite de la chute de débris de l’avion.

spot_imgspot_img
spot_imgspot_img
ARTICLES CONNEXES

Plus populaire

- Annonce -spot_img