dimanche, avril 14, 2024
spot_img
Actualités UkraineMONDEUn rassemblement pour l'intégration européenne et la démission du gouvernement s'est tenu...

Un rassemblement pour l’intégration européenne et la démission du gouvernement s’est tenu en Géorgie (vidéo)

Le dimanche 9 avril, un rassemblement “Ensemble – pour l’Europe” s’est tenu à Tbilissi devant le Parlement géorgien. Elle était organisée par les opposants du Mouvement national uni. Les manifestants réclamaient la démission du gouvernement, le cap européen du pays et la libération de l’ex-président Mikheil Saakashvili. Ceci est rapporté par “Echo of the Caucasus” (projet Radio Liberty).

L’action “Ensemble – vers l’Europe” a été organisée pour soutenir le cours d’intégration européenne de la Géorgie. Des membres de partis politiques d’opposition et des représentants de divers horizons se sont joints au rassemblement qui s’est tenu devant le bâtiment du Parlement géorgien. Des représentants de l’aile jeunesse du parti ont rejoint l’action à pied depuis la station de métro Rustaveli.

Les manifestants ont exigé la démission du gouvernement et la libération de l’ex-président Mikheil Saakashvili, du directeur de la société de télévision “Mtavari Arkhi” Nika Gvaramia et de l’activiste Lazare Grigoriadis.

Le leader du parti “Mouvement national uni”, Levan Khabeishvili, a adressé quatre revendications aux autorités :

  • libération de Grigoriadis ;
  • la démission immédiate des juges contre lesquels les États-Unis ont imposé des sanctions ; la loi sur la désoligarchisation ;
  • la libération de Saakashvili et Gvaramia ;
  • réforme judiciaire et réforme de la commission électorale centrale.

La circulation automobile devant le parlement a été bloquée en raison de l’action. Le rallye s’est terminé par l’interprétation des hymnes de la Géorgie, de l’Ukraine et de l’Union européenne. Aucune infraction n’a été signalée. Les autorités du pays ont qualifié cette action d’insolence immorale.

Rappelons que les États-Unis ont annoncé des sanctions contre quatre juges géorgiens et membres du Conseil suprême de la justice de Géorgie, considérés comme impliqués dans la corruption.

Pour info, le 7 mars, le parlement géorgien a voté en première lecture la loi sur les agents étrangers, qui s’apparente à la législation russe visant à limiter l’influence occidentale : une bagarre a éclaté au parlement géorgien à propos de la loi sur les agents étrangers.

Par la suite, des manifestations pacifiques de masse ont commencé en raison du soutien du parlement au projet de loi sur les agents étrangers. Dans la nuit du 8 mars, les forces spéciales ont dispersé les participants à la manifestation. Les forces de sécurité ont complètement occupé le territoire adjacent au parlement, utilisant des canons à eau et des gaz lacrymogènes.

Par la suite, le parti au pouvoir en Géorgie a retiré le projet de loi scandaleux sur les agents étrangers. Le 10 mars, le parlement géorgien a rejeté le projet de loi sur les agents étrangers.

spot_imgspot_img
spot_imgspot_img
ARTICLES CONNEXES

Plus populaire

- Annonce -spot_img