samedi, juin 10, 2023
spot_img
Actualités UkrainePOLITIQUELe gouvernement prépare une loi pour punir les hommes partis illégalement pendant...

Le gouvernement prépare une loi pour punir les hommes partis illégalement pendant la guerre

L’Ukraine prépare un projet de loi pour punir les hommes qui ont illégalement quitté l’Ukraine pendant la guerre. Il s’agira d’une initiative conjointe du parlement et du gouvernement. Le ministre de l’Intérieur Ihor Klymenko l’a dit dans une interview avec RBC-Ukraine.

Selon le chef du ministère de l’Intérieur, il n’y a actuellement aucune sanction pour ceux qui ont franchi illégalement la frontière puis sont retournés en Ukraine.

Aujourd’hui, de telles règles et restrictions n’ont pas été établies, mais je pense qu’après la fin de la guerre, l’État fera tout pour rappeler à chaque citoyen ce qu’il a fait pendant la guerre. Je veux dire ceux qui ont traversé la frontière illégalement”, a déclaré Klymenko.

Le ministre estime qu’il s’agira d’une initiative conjointe du Cabinet des ministres et des députés de la Verkhovna Rada.

Selon Klymenko, l’expérience internationale est actuellement à l’étude.

“Comment traiter avec nos citoyens qui ont déjà enfreint la loi une fois. Ils doivent répondre d’avoir enfreint la loi. Je pense que chaque citoyen le souhaite et comprendra l’État s’il y a des restrictions à la poursuite des déplacements de ces citoyens, au moins à l’étranger », a ajouté le ministre.

Nous vous rappelons que pendant la loi martiale en Ukraine, le départ des hommes de 18 à 60 ans à l’étranger est interdit.

Mais il y a une exception : certaines catégories de citoyens peuvent quitter l’Ukraine. La liste de ceux qui sont autorisés à partir est assez longue. Parmi eux se trouvent des hommes handicapés, des parents avec de nombreux enfants, des chauffeurs, des bénévoles, des marins, des sportifs, des personnalités culturelles, des députés du peuple, des ministres.

Soit dit en passant, les réservistes et conscrits, y compris les réservistes âgés de 18 à 60 ans, en bonne santé, font l’objet d’une mobilisation. Les hommes âgés de 18 à 27 ans peuvent être mobilisés s’ils ont déjà accompli leur service militaire ou s’ils sont affectés au service de réserve de deuxième ligne.

spot_imgspot_img
spot_imgspot_img
ARTICLES CONNEXES

Plus populaire

- Annonce -spot_img