mardi, avril 16, 2024
spot_img
Actualités UkrainePOLITIQUELes combats près du ZNPP se sont intensifiés - Directeur général de...

Les combats près du ZNPP se sont intensifiés – Directeur général de l’AIEA

Le directeur général de l’AIEA, Raphael Mariano Grossi, a déclaré que les combats s’intensifiaient près de la centrale nucléaire de Zaporizhzhia capturée par l’armée russe. Il l’a dit dans une interview à l’Associated Press.

Selon Grossi, les hostilités qui se déroulent près du ZNPP se sont intensifiées.

“Mon équipe sur le terrain rapporte chaque jour des attaques, des explosions d’armes lourdes. Cela arrive presque constamment”, a commenté le directeur général de l’AIEA.

Grossi a également noté qu’en raison des hostilités, il voit un “niveau de danger accru” au ZNPP. Selon lui, le plus important est d’éviter un accident, et la probabilité que cela se produise augmente.

Depuis le début de l’invasion à grande échelle, la station est passée à l’alimentation de secours : des générateurs diesel six fois. Selon Grossi, il est impossible de prévoir quand des sources d’alimentation de secours pourraient être nécessaires.

“Cela peut passer par des bombardements, par un drone, par une attaque, par une opération offensive ou défensive. Ce n’est donc pas quelque chose qui peut être planifié”, a-t-il commenté.

Le directeur général de l’AIEA a également indiqué qu’il communiquait avec des responsables ukrainiens et russes. Grossi veut un accord “pour garantir qu’il n’y ait pas de catastrophe radiologique majeure en Europe”.

Concernant les possibilités d’accords sur la sécurité, le chef de l’AIEA a indiqué qu’il considère la réalisation de cet accord comme proche.

“Je pense que c’est proche… Il est évident que des engagements politiques et une décision politique sont nécessaires. Dans ce cas… ils accepteront de protéger la station. Ils ne sont pas d’accord entre eux. Ils négocient avec l’AIEA. Ils sont d’accord sur la sûreté et la sécurité nucléaires. C’est un élément très important qui, à mon avis, doit être pris en compte”, a déclaré Grossi.

Le directeur général de l’AIEA considère qu’il est de son devoir de favoriser l’activation des négociations visant à protéger la centrale nucléaire. Selon lui, il discute de diverses propositions pour la création d’une zone de sécurité autour du ZNPP avec des responsables ukrainiens et russes.

Grossi a précisé que ces propositions ne concernent que la prévention d’un accident nucléaire. Ils ne visent pas à fournir un avantage militaire, à légitimer la situation ou à assurer un large cessez-le-feu.

Selon le directeur général de l’AIEA, cette approche fera de la conclusion d’un accord une option de développement possible et non une utopie.

Rappelons qu’il est récemment devenu connu que le directeur de l’AIEA, Raphael Grossi, visitera la centrale nucléaire de Zaporizhzhia pour la deuxième fois.

spot_imgspot_img
spot_imgspot_img
ARTICLES CONNEXES

Plus populaire

- Annonce -spot_img